Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Charlie Hebdo, un an après’

Un numéro spécial et double de Charlie Hebdo sortira ce mercredi, il marquera la première année des attentats. La couverture a été publiée en avant-première: un superbe dessin grinçant de Riss. Ce dessin vise tous les dieux, mais à travers eux c’est ce qu’en font les extrémistes qui est visé. Ce dessin est un cri de douleur de la laïcité. Bravo Riss!
01-1224.indd

Voici un texte que j’ai écrit sur l’humour de Dieu.

A une année des assassinats de Charlie Hebdo et d’Hyper Cacher, je m’autorise une réflexion sur l’humour, mais pas n’importe lequel: celui de Dieu. Parce qu’il est tout puissant, il a peut-être, dans sa grande miséricorde, tout pardonné! Moi, je n’en suis pas capable. Je ne peux appréhender la question de l’humour de Dieu sans penser à mes compagnons de crayon qui étaient aussi mes frères de coeur et de combat.

Dieu a-t-il de l’humour? S’il n’en avait pas il aurait créé l’homme parfait. Mais puisque, comme d’aucuns le pensent, il l’a créé à son image, il est doté d’un sens aigu de l’auto-dérision. D’autant plus qu’il est le premier à savoir que les religions sont des idéologies qui proposent des réponses à des questions existentielles qui n’en ont pas. Son humour est donc essentiel à une relative réussite de notre épisode terrestre, avec au pire, la promesse d’une vie meilleure dans l’au-delà.

Dieu est un concept abstrait, immatériel et spirituel. Ses écrits « saints » sont l’émanation de mortels qui les ont décrétés sacrés. Il est l’inconnue d’une équation sans réponse rationnelle. Il est l’axiome d’une croyance binaire. On y croit ou on n’y croit pas. Ça ne peut se démontrer.

Les religions ont tenté de permettre à l’Homme de s’organiser en société codifiée autour ce qu’on appelle communément des « valeurs ». Mais les religions ont été et sont encore, le moteur de toutes les guerres, de tous les massacres, de la conversion par le sabre, de l’inquisition, de la chasse aux sorcières, de la Shoah. Elles offrent à l’Homme le meilleur comme le pire sans jamais lui laisser le choix. Si la religion est l’opium du peuple, les idéologies modernes n’ont rien à lui envier.

Dieu n’est pas une certitude, mais je suis certain qu’il condamne les actes de terrorisme perpétrés en son nom. Dans ce cas, il a dû regretter plus d’une fois d’être venu au monde.

S’il est miséricordieux, comme le croient les croyants, il doit rire dans sa barbe en voyant les caricatures qui le fustigent.

Mon père m’a toujours dit que Dieu était mort à Auschwitz. Il ne l’a pas vu de ses propres yeux mais il en a la certitude.

Je suis donc non-croyant mais pas anti-religieux. Je fais de mon mieux pour être libéral, pluraliste et démocrate. C’est un travail de tous les jours car la laïcité garantit la liberté de culte, puisque chaque religion porte en elle quelque chose de total, donc de totalitaire.

Si Dieu existe et qu’il voit tout de son nuage, il doit éclater de rire pour ne pas pleurer. Les caricatures ont pour lui un rôle thérapeutique, elles l’aident à évacuer et à sourire, parfois à rire. Et il en a bien besoin car il est constamment  sous pression face à ses trop lourdes responsabilités.  Il voit dans l’humour une incarnation de l’esprit, terme qu’il adore lui qui est dans le spirituel en plein.

Quand je m’en prends aux religieux dans des dessins, je sais de Dieu sourit. Il comprend très bien que ce n’est pas de lui que je me moque mais bien de ceux qui l’instrumentalisent et en constituent leur fonds de commerce avec une concupiscence inassouvie.

Michel Kichka

 

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :