Feeds:
Articles
Commentaires

Cette année le Prix Nobel de la Paix a été décerné à deux êtres exceptionnels, le Docteur Denis Mukwege et Nadia Murad. Le premier est congolais et soigne les femmes violées en RDC, la seconde est une yézidie qui fut esclave sexuelle du groupe Etat Islamique. Le comité du Nobel a fait un choix exemplaire en mettant en avant les efforts que font les deux lauréats pour mettre fin à l’utilisation de la violence sexuelle, souvent additionnée de torture, comme arme de guerre. Le Docteur Mukwege, gynécologue de formation, a fondé en 1999 une clinique à Panzi (RDC) où il a pris en charge 50,000 femmes. Murad a non seulement eu le courage de s’échapper des terroristes qui l’avaient vendue, revendue, torturée et violée, mais elle a eu celui de raconter sa descente forcée aux enfers.
Pour marquer l’événement je devrais en principe dessiner leur portrait.
Mais j’ai choisi de dresser le portrait de ces violeurs en question. Ces minables impuissants qui torturent et violent dans l’anonymat le plus total. Ces brutes sanguinaires qui se vengent de leur faiblesse en avilissant des femmes qui pourraient être leurs soeurs ou leur mères. Je ne peux même pas les comparer à des animaux sauvages chez qui le viol et la torture n’existent pas.  Ces malades pervers qui se réclament parfois d’un Dieu qui, s’il existait vraiment, ne reconnaîtrait pas en eux ses fils.
Pour les besoins de la caricature et de la clarté du message, j’ai volontairement exagéré la taille de l’engin qui n’est dans la réalité qu’une misérable petite bite.
Viol guerre

Il y a 45 ans éclatait la Guerre de Kippour qui allait non seulement changer le destin d’Israel, mais aussi le mien. Elle produisit en moi un questionnement sous forme d’onde de choc émotionnelle. Je me sentais de corps en Belgique et de coeur en Israel. En décembre ma décision était prise et en février 1974 je débarquais en Israel pour y faire ma vie, valise à la main avec ma collection de BD, de disques, mon matériel de dessin et ma brosse à dents.
kippour843

Case extraite de mon nouveau livre Falafel sauce piquante (Dargaud 2018)

Il y a 45 ans éclatait la Guerre de Kippour qui allait non seulement changer le destin d’Israel, mais aussi le mien. Elle produisit en moi un questionnement sous forme d’onde de choc émotionnelle. Je me sentais de corps en Belgique et de coeur en Israel. En décembre ma décision était prise et en février 1974 je débarquais en Israel pour y faire ma vie, valise à la main avec ma collection de BD, de disques, mon matériel de dessin et ma brosse à dents.
kippour843
Case extraite de mon nouveau livre Falafel sauce piquante (Dargaud 2018)

Dans un article publié sur Huffington Post France, Jean-Samuel Kriegk recommande dix essais et documents en Bd à découvrir à la rentrée littéraire 2018. J’ai eu le plaisir d’y trouver mon Falafel sauce piquante.
https://www.huffingtonpost.fr/jean-samuel-kriegk/dix-essais-et-documents-a-decouvrir-en-bande-dessinee_a_23527157/
Falafel Herzl 69

Une demi heure d’interview avec Tewfik Hakem à l’occasion de la sortie de « Falafel sauce piquante » dans son émission « Le réveil culturel ». Tewfik m’avait déjà reçu dans son studio à France Culture pour la sortie de Deuxième Génération il y a six ans. Ses questions vont au fond des choses. Pour Falafel nous nous sommes rencontrés à la terrasse d’un bistro parisien.
https://www.franceculture.fr/emissions/le-reveil-culturel/michel-kichka
HAKEM

Après avoir abattu un avion russe, la Syrie laisse flamber la tension entre le Russie et Israel. La Russie peut-elle être à la fois l’alliée traditionnelle de la Syrie et la nouvelle alliée d’Israel? Un échiquier sur lequel joue aussi l’Iran et où chaque mouvement  peut entraîner des conséquences explosives.
Assad Bibi Poutine 2018

Le Musée de la Shoah de Belgique, Kazern Dossin, vient d’ouvrir hier une version revisitée de l’exposition Shoah et BD qui avait été exposée pendant une année entière au Mémorial de la Shoah à Paris. La rencontre BD et Shoah est loin d’être évidente pour la majorité des gens, et il est d’autant plus impressionnant de voir la place importante que ce thème a pris dans Neuvième Art depuis le célèbre Maus d’Art Spiegelman. C’est ce que montre entre autre l’exposition que je vous conseille vivement de visiter si vous avez manqué celle de Paris.
Site de Kazern Dossi qui est quadrilingue:
https://www.kazernedossin.eu/FR/Agenda/Tijdelijketentoonstellingen/Overzicht/Holocaust-en-strips
Article sur le site actuabd:
http://www.actuabd.com/Entre-tabou-et-totem-Shoah-et-bande-dessinee-a-la-Kazerne-Dossin-de-Malines-en
Superbe affiche d’Yslaire
Dossin BD

 

%d blogueurs aiment cette page :