Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Illustrations’ Category

Vendredi soir s’est ouverte au Musée Tomi Ungerer à Strasbourg, l’exposition que lui offre la ville dans un emballage cadeau pour ses 85 ans. Quatre-vints cinq dessinateurs et dessinatrices ont créé une oeuvre en hommage au Grand Monsieur de l’Illustration, un des pionniers de l’illustration moderne, un des auteurs les plus lus, des plus influents et les plus traduits de la littérature enfantine, un électron libre qui a payé de 40 années de Liste Noire aux Etats Unis ses positions radicales contre la guerre du Vietnam qu’il exprimait alors dans des dessins politiques aussi violents que justes, un poète amer et tendre, un conteur intarissable et atypique, un homme attachant et hyper doué, un pacifiste acharné, un homme de la réconciliation franco-allemande, un alsacien bi-culturel et bilingue, un fervent de l’Europe, un homme du Monde. Tomi était présent à sa fête, vêtu de noir, chapeau noir et canne noire, sourire aussi large qu’ému, s’excusant presque d’être là alors que tant d’autres grands artistes et de grands Maîtres, ne sont pas gratifiés de cet honneur qui lui tombe dessus!
Pour moi, qui ai découvert son travail et en suis devenu un inconditionnel en 1974 alors que j’étudiais le graphisme à l’Académie Bezalel de Jérusalem, ce fut une énorme boucle que je bouclais. Un moment de bonheur indicible. Cette première rencontre a été pour moi un moment de pur bonheur et je suis reconnaissant aux organisateurs et aux deux commissaires de l’exposition, Thérèse Willer et François Vié, de m’avoir fait participer à cette fête, fête du dessin, fête de la ligne, du trait, de la couleur, de l’idée qui est une ampoule au-dessus de la tête, du crayon, de la plume et du pinceau, fête des mots et des jeux de mots.
Tomi dit de son Alsace natale: « l’Alsace est comme les toilettes. Toujours occupée! »

Voici la couverture du superbe catalogue, la double page avec mon dessin et une photo de Mattotti et moi autour de Tomi.
catalogue-ungererto-ungererungerer1

 

 

 

 

Read Full Post »

Hatier vient de publier Les ficelles de l’argot dans sa très belle collection Bescherelle. Un ouvrage riche en texte et haut en couleurs, sur l’étymologie de 65 mots d’argot classique et moderne, allant de Zola à Audiard en passant par San Antonio et les banlieues. Un livre que j’ai eu un plaisir fou à illustrer, jouant avec les mots et avec les images. Un cadeau idéal pour les amoureux de la langue et de l’humour.
Les ficelles de l'argotbalaisbaveuxpédalepoirescoumounezonzonBescherelle

Read Full Post »

Deux heures après avoir mis le dessin du Festival des écrivains en ligne sur ce blog, j’ai appris le décès de Maurice Sendak, maître incontesté de la littérature enfantine du XXème siècle. Dans le dessin réalisé il y a une semaine, je lui rends, sans le savoir, un dernier double hommage en y incérant les personnages de deux de ses livres emblématiques: Max et les Maximonstres et In the Night Kitchen. Merci et adieu Maurice Sendak!

Read Full Post »

Dans le cadre du Festival international des écrivains qui se tiendra la semaine prochaine à Mishkenot Shaananim, Jérusalem, le célèbre moulin de Montifiore, actuellement en travaux de restauration, sera enveloppé d’une robe de 25 mètres de long sur 12,5m de haut. Sur cette robe sera imprimé un dessin que j’ai créé pour ce festival, un hommage au quartier historique de la ville et à la littérature enfantine du monde et d’ici.

Read Full Post »

Je dessine régulièrement pour un superbe magazine d’enfants en Israel, « Einayim » (les yeux). Chaque numéro s’articule autour d’un thème. Le prochain sera consacré aux « fenêtres ». J’ai reçu un article à illustrer sur les fenêtres dans la Bible, la première étant celle par laquelle Noë a envoyé la colombe après le déluge. Le dessin que j’ai proposé était emprunt d’anachronisme et d’humour. Noë du hublot de son paquebot demande à la colombe de lui rapporter une pita avec quelque chose. Tamir Rauner le rédac chef souhaitait une approche plus classique et moins décallée. Je suis donc retourné aux sources: la Bible de Gustave Doré dont les dessins ont marqué l’imaginaire de plusieurs générations. Je me suis inspiré de son Arche de Noë en supprimant les cadavres. Hommage rendu au maître. Merci Gustave!

Read Full Post »

tel-aviv-100

Read Full Post »

Read Full Post »

Older Posts »

%d blogueurs aiment cette page :