Feeds:
Articles
Commentaires

Si vous avez aimé Game of Thrones, vous allez adorer cette nouvelle série israélienne!
Bibi Ganz

Invité par Thierry Vissol, l’organisateur de ce festival qui tient sa quinzième édition, je viens de passer trois formidables journées de débats et de rencontres, de conférences et d’échanges à Conversano, superbe ville médiévale du Sud de l’Italie face à l’Adriatique caressée par le soleil d’automne qui ne sait pas encore que l’été est terminé.
https://www.facebook.com/lectorinfabula/
J’ai participé à quatre rencontres-débats.
Graines de Paix aux côtés de Giorgio Gomel, éminent économiste impliqué dans Alliance for Middle East, Martin Buber Jews for Peace et membre de JCall Italia. Rencontre modérée par Claudio Paravati directeur du Centre Confronti qui agit pour le dialogue israélo-palestinien et inter-religieux.
Satire et Religions aux côtés d’Ambrosio Bongiovanni, professeur de théologie à l’Université de Rome et de mon ami et collègue Marco de Angelis dessinateur de presse à Rome et membre de Cartooning for Peace. Rencontre dirigée par Thierry Vissol, économiste, directeur du Centro Librexpression de la Fondation Di Vagno et co-organisateur du festival.
Le monde vu par les cartoonistes aux côtés de Kianoush Ramezani, dessinateur iranien exilé en France depuis 10 ans et de Ramses Morales Izquierdo, cubain vivant en Suisse depuis 3 ans. Rencontre dirigée par Gian Paulo Accardo, directeur du site Voxeurop.
Deuxième Génération, un dialogue autour de mon livre avec Pietro Del Soldà, grand journaliste à Radio RAI 3. La rencontre se déroulait dans Chiesa di San Benedetto, la grande église de la ville.
Un festival très haut de gamme et en même temps populaire, où les discussions se prolongent dans la rue, dans les cafés, les restaurants, les places publiques. L’accueil est chaleureux, l’hébergements dans des lieux de charme, les repas excellents et dignes de la gastronomie locale, la logistique parfaite. Le tout se passe à l’échelle humaine dans une atmosphère propice à l’écoute et au partage. Les intervenants viennent des grandes universités du pays, Rome, Milan, Venise, etc ainsi que des grands médias qui couvrent l’événement avec beaucoup d’intérêt. Des traductions simultanées sont faites de l’anglais et du français, les deux grandes langues européennes. Je ne peux pas résumer ici les rencontres mais je dois ajouter que le public était passionné et participatif.
Le festival se termine aujourd’hui, jour de Rosh Hashana. Shana tova!

Je retiens, entre autre, qu’en 1995, il fut le premier président français à reconnaître la responsabilité de la France dans la collaboration et la déportation des juifs. Une première historique qui fut suivie plus tard par Hollande puis par Macron.
Chirac

Un supplément de l’Espresso consacré au dessin de presse dans le monde sur fond de montée des populismes de tous bords.
Dessin que j’avais réalisé pour un colloque du CCLJ de Bruxelles.
Espresso_cartoon.pdf

Mon dessin sur les élections israéliennes sur le blog de Cartooning for Peace dans le journal Le Monde
https://www.lemonde.fr/blog/cartooningforpeace/2019/09/19/israel-benyamin-netanyahou-tend-la-main-a-benny-gantz/
Bibi Lieberman

La bonne nouvelle de ce lendemain de vote est que Bibi a perdu son pari. Le Likoud sous sa houlette n’est plus le parti majoritaire qu’il était. L’autre bonne nouvelle est que le taux de vote a été plus élevé que d’habitude, la liste arabe unie s’est renforcée pour devenir le troisième parti et avoir une représentativité plus juste à la Knesset. Ceci dit rien n’est joué et tout est encore possible. C’est le coude à coude entre Gantz et Bibi. Autre bonne nouvelle, la droite nationaliste extrémiste messianique est beaucoup plus faible que le bruit qu’elle fait et que la pression qu’elle exerce sur Bibi et sur le pays entier. Ils ne forment pas ce fameux bloc de 61 sièges dont rêvait Bibi. Dernière bonne nouvelle, la carte politique se redessine et un changement se profile à l’horizon.
Coalition de 2019

Il y a 18 ans tombaient les Twins Towers de New York sous l’attaque terroriste d’Al-Qaïda dirigée par Ben Laden. Le plus terrible des attentats terroristes de mémoire d’homme. L’impression générale était que l’Histoire allait dorénavant s’écrire en deux temps, l’avant et l’après 11 Septembre. Est-ce le cas? Dix-huit ans donnent-ils une perspective suffisante pour le dire? La terreur sous toutes ses formes est devenue depuis notre lot quotidien, partout dans le monde. Elle a favorisé la montée des droites nationalistes populistes. Elle a légitimé la haine, la xénophobie et le racisme.
J’ai réalisé ce dessin en 2006 pour commémorer les victimes du 11 Septembre. L’impact des avions est bien là, mais les tours pas.
September Eleven

%d blogueurs aiment cette page :